20247 Rogliano, France
  • Description

  • Galerie

    La vigne (Ph.P.DELOMIEUX)
    Le raisin (Ph. P.DELOMIEUX)
    Le raisin (Ph. P.DELOMIEUX)
    L'homme et la vigne (Ph. P.DELOMIEUX)
    La vigne, la mer, l'histoire (Ph. JN.LUIGI)

Description

AOC-Vins de Corse-Coteaux du Cap Corse Le Cap Corse apparait comme l'une des plus curieuses régions de Corse, escarpée et sauvage, sur sa côte occidentale, une sorte de Riviera, sur son versant oriental.

Dès le XI° siècle, sous la République de Gènes,comme du gouvernement de Pise, et l'influence des papes avec l'implantation de nombreux monastères, les biens importants possédés par les religieux, se développe une véritable activité agricole où la vigne va rapidement jouer un rôle capital.

Dans cette terre "de rocher et de terrain graveleux, impropre aux cultures" s'est installée l'agriculture savante des jardins, des oliveraies, des vergers et des vignes qui montent jusqu'aux villages perchés en altitude.
La vigne était un facteur de civilisation.
On y vinifiait des muscats célèbres, du Rappu et des vins pleins de personnalité.
Le vin du Cap Corse va circuler dans une bonne partie de l'île, mais il va passer la mer : dans ce pays de marins, un trafic intense s'exerce avec les ports italiens ( Gènes s'en réserve la fourniture), puis provençaux.
D'ailleurs les seigneurs des terres s'appelaient "Da Mare", "de la mer". C'est le port de Macinaggio qui, en 1827, exporte le plus de vin, avec 3 426 hectolitres.

Au XVI°, et jusqu'au début du XVII° siècle l'économie de l'ile dépend en grande partie du Nord.
Cette vocation maritime et commerçante, loin des querelles et du banditisme, a permis aux historiens de considérer les Cap - Corsins comme des Européens, et leur presqu'île comme "la pointe de l'île dressée vers la Civilisation".
"Ce pays le plus florissant de la Corse" (Miss Campbell, 1870) verra son vignoble rentrer dans la crise au XIX° siècle, et son déclin : après la crise du phylloxera de 1874, la Corse perd 85% de son vignoble ; alors commence l'émigration vers la France continentale et coloniale, comme vers les Amériques.

En 1913, le vignoble ne couvre déjà plus que 300 hectares dans le Cap Corse.
En 1965, il ne dépasse pas les 90 hectares, pour atteindre aujourd'hui 22 hectares,étalés entre les 4 domaines des "Coteaux du Cap Corse".
Ces chiffres surprenant traduisent l'état de l'économie viticole cap - corsine.
La vigne a disparu mais "l'Art du Vigneron", qui permettait à Monseigneur Giustiniani d'écrire au XVI° siècle "Le vin du Cap Corse est l'oeil droit de cette région", perdure et ne s'est pas perdu.
Le vin du Cap Corse est généralement blanc, et qu'il soit doux ou sec il est toujours remarquable.

La "Fiera di u vinu" ( Foire du Vin) de Luri, regroupe chaque année, sur cette terre de tradition viticole , exploitants et artisans durant le premier week-end de juillet autour du vin.
 Chaque annnée : Fin juin- Début Juillet.
Contact Tel.: +33 (0)4 95 35 40 34
Fax: +33 (0)4 95 31 78 62
@: macinaggio-tourisme@orange.fr
Web: http://www.macinaggiorogliano-capcorse.fr

Galerie

  • La vigne (Ph.P.DELOMIEUX)
  • Le raisin (Ph. P.DELOMIEUX)
  • Le raisin (Ph. P.DELOMIEUX)
  • L'homme et la vigne (Ph. P.DELOMIEUX)
  • La vigne, la mer, l'histoire (Ph. JN.LUIGI)