20248 Macinaggio, Rogliano, France
  • Description

  • Galerie

    Les paysages sur le Sentier des Douaniers (Ph.J.RATTAT)
    Regard au del
    Arriv
    Le Parcours du Sentier des Douaniers
    Parcours ornithologique (Ph. M.DELAUGERE)
    La Flore (Ph.M.DELAUGERE)
    Site naturel prot
    Le paradis des oiseaux (Ph. M.DELAUGERE)
    Les iles Finocchiarola (Ph.A.CASTELLANI)
  • Vidéo

Description

Le Sentier des Douaniers
Odyssea Protect

Le sentier des Douaniers

" Là-haut, à la pointe extrême, entre mer Tyrrhénienne et Méditerranée, ce n'est plus une impression, mais une certitude, le bout de la corse est une île déserte. Sur les plages, posidonies en pelotes sèches ; dans les mares d'eau douce, crapauds et grenouilles, rainettes ; dans le ciel, goélands d'Audoin ou hérons cendrés. Et les dauphins ne sont jamais bien loin des tours génoises. " ( Fabrice Nicolino " Terres Sauvages " Juin 1994 ).

Le sentier du littoral, dit " sentier du douanier " est un itinéraire très pittoresque et complet, qui permet d'admirer faune protégée, flore, monuments et paysages incomparables, longeant la côte extrême du Cap Corse, de Macinaggio à Centuri (temps de parcours total : environ 8h).
Il permet de se promener jusqu'à l'ancienne "piève" de Santa Maria, un des phares religieux de la Corse du 11° siècle et d'atteindre les ruines de la Tour della Chiapella du 16° siècle bombardée par les anglais en 1796.

A l'est, les îles Finocchiarola s'étendent sur 4 hectares partagés en 3 îlots, où est protégée une espèce rare d'oiseaux : le Goéland d'Audoin, qui d'avril à août, vient se reproduire ici, comme dans l'île voisine de Capraïa. (Le plus grand, le plus oriental des îlots, nommé Finocchiarola, doit son nom au fenouil qui y pousse, et porte une tour génoise, partiellement ruinée, construite de 1563 à 1569.)
Au Nord, le sentier dessert la Tour d'Agnellu perchée depuis le 16° siècle sur son promontoire, face à l'îlot de la Giraglia, Phare du Cap Corse. Puis vous traverserez les Dunes de Barcaggio pour arriver au village du même nom, et rejoindre Tollare, la pointe la plus septentrionale de la Corse... avec la sensation d'être au bout du monde!...
A l'Ouest, vous serez éblouis par une côte encore plus sauvage où le sémaphore du Cap Corse veille sur le trafic maritime dans le Canal de Corse. Puis vous arriverez sur le port de Centuri, autre perle de ce territoire enchanté, et fin de votre découverte de la Pointe du Cap Corse.

Ce sentier traverse les sites naturels et protégés de TAMARONE, SANTA MARIA, et CAPENDULA, gérés par le Conservatoire du Littoral, qui acquiert des espaces naturels les plus remarquables de nos rivages pour les protéger et les transmettre aux générations futures.
Pour préserver son caractère naturel et la qualité des paysages, une réglementation est à respecter (camping, bivouac, circulation de véhicules à moteur, feux, dépôts d'ordures sont interdits). Un garde assermenté veille au respect de ces règles et se tient à la disposition du public pour l'informer.


Tout au long de votre parcours, vous découvrirez :

La Réserve Naturelle des îlots FINOCCHIAROLA :
Il y a 2000 ans, la remontée du niveau des eaux a transformé la centaine de collines entourant la Corse, en îlots, véritables micro - laboratoires naturels, comme au Nord est du Cap Corse : terra, Mezzana, et Finocchiarola.
Site principal de nidification en Méditerranée du Nord des Goélands d'Audoin, et abri de nombreux oiseaux marins, l'archipel des Finocchiarola est devenu réserve naturelle en 1987.
Cinéraires maritimes, touffes d’immortelles, de mauves, graminés et poireaux sauvages en constituent la flore, ainsi que les « fenouils » qui ont donné leur nom à l’archipel. Le camping, la chasse, la cueillette y sont interdits.
Depuis le bord de mer, il n'est pas difficile d'observer les oiseaux marins :
- Les Goélands d'Audoin, espèce rare qui ne niche qu'en Méditerranée où vivent 2 500 couples au total, se distinguent de son cousin le Goéland Leucophée par sa taille plus réduite, la couleur de son bec rouge corail barré de noir, et par son cri plus rauque. Plusieurs dizaines de couples se reproduisent chaque année sur les îles Finocchiarola, principale colonie de Corse. Pour leur assurer une indispensable tranquillité, ces îles ont été classées Réserve Naturelle où il est interdit de débarquer entre le 1er Mars et le 31 Août.
Les îles Finocchiarola et l'île toscane de Capraia, souvent bien visible depuis la côte, sont les principaux sites de reproduction de ce goéland dans le nord de la Méditerranée.
- Les Cormorans Huppés, reconnaissables à leur plumage noir et à leur long cou, volent souvent au raz de l'eau.

A l'extrémité de la péninsule du Cap corse, "Capendula" est un site privilégié, une escale pour les longs courriers, les oiseaux migrateurs en provenance d'Afrique. De Mars à Juin d'innombrables oiseaux survolent la région et y font une dernière halte avant leur grande traversée vers le nord.

Des criques et des plages...
Le littoral offre quantité de criques isolées et de plages de sable fin. Sur la commune de Rogliano, on dénombre pas moins de six plages, dont certaines ne sont accessibles qu’à pied, de par leur situation sur les sites protégés : Padoule, Tamarone, Sainte Marie, Cala Genovese, Cala Francese, Barcaggio.
Ces plages sont souvent envahis de pelotes ...
Rondes ou ovales, plus ou moins aplaties, de la taille d'un cochonnet ou plus grandes qu'un œuf de canne, elles sont brunes, fibreuses et légères lorsqu'elles sont sèches, jonchent nos plages.
Ces "boulettes" que l'on trouve sur la plage proviennent de la mer, ce sont des restes de posidonies, ces plantes marines qui constituent les prairies sous la mer. Les débris de feuilles mortes, soumis au va-et-vient de l'eau, forment ainsi ces curieuses pelotes marines.

L'herbier de posidonie joue un rôle essentiel dans l'équilibre du milieu marin côtier. Il sert à la fois d'abri, de lieu de reproduction et de nourriture à de nombreux animaux ; il est aussi grand producteur d'oxygène, régulateur des houles et contribue à la stabilité des fonds.
"...ces amas moelleux dans lesquels votre pied s'enfonce : les posidonies, ces herbes sous-marines si essentielles au milieu, sont ici tellement vivantes qu'elles finissent par mourir ... et s'échouer. Ce tapis est donc un signe de bonne santé, et l'on aimerait pouvoir en fouler de semblables le long de la Côte d'Azur ...Les mouvements de la mer forment en outre, avec des débris de ces herbes, d'étonnantes pelotes brunes et rugueuses que la mer modèle en assemblant de manière mystérieuse " ( F. NICOLINO "Terres Sauvages " Juin 1994 )

La chapelle et les trois tours
On suppose qu'après une interruption, l'implantation romaine s'est poursuivie dans la région. Des vestiges d'une chapelle marquant les débuts du christianisme en Corse vers le 6° siècle ont été découverts au pied de l'actuelle chapelle Santa Maria.
Entre le 10° et le 12° siècle, deux chapelles furent élevées côte à côte : Santa Maria et San Sisto, réunies au siècle dernier en un seul bâtiment ... à deux absides.
Au 16° siècle la présence génoise a été marquée par l'édification des trois tours de Santa Maria la Chiapella, Finocchiarola et Agnello, édifices revêtant une importance stratégique capitale pour le contrôle des communications maritimes avec Gênes. Les garnisons renforcées assuraient la surveillance face aux incessantes incursions barbaresques, et remplissaient le rôle de douanier, de percepteur et de contrôleur sanitaire.
Au 18° siècle, des vignes, des champs de céréales et des oliviers couvraient une bonne partie de ces terres.
Après une période d'abandon, des pâturages ont été aménagés et quelques vignes ont été récemment plantées pour produire un vin renommé.
Contact Tel.: +33 (0)4 95 35 40 34
Fax: +33 (0)4 95 31 78 62
@: macinaggio-tourisme@orange.fr
Web: http://www.macinaggiorogliano-capcorse.fr

Galerie

  • Les paysages sur le Sentier des Douaniers (Ph.J.RATTAT)
  • Regard au del
  • Arriv
  • Le Parcours du Sentier des Douaniers
  • Parcours ornithologique (Ph. M.DELAUGERE)
  • La Flore (Ph.M.DELAUGERE)
  • Site naturel prot
  • Le paradis des oiseaux (Ph. M.DELAUGERE)
  • Les iles Finocchiarola (Ph.A.CASTELLANI)