20217 Ogliastro France
  • Description

  • Galerie

    Les voutes face
    Le moulin d'Ogliastro
    L'int
  • Téléchargements

    Téléchargements

Description

Moulin d'Ogliastro Construit vraisemblablement au cours de la deuxième moitié du 19° siècle, le moulin d'Ogliastro présente la particularité de rassembler en un même lieu 3 pressoirs, actionnés par une même roue.

Ce moulin se situe dans un cadre de verdure, en contrebas du village, en bordure du Guadu, grande, rivière qui traverse la commune du même nom.
Après avoir été captée dans la rivière, l'eau est amenée par un canal en pierres pour jaillir sur une grande roue horizontale située en sous-sol et dont les extrémités ont été taillées en forme de cuillers.
Par son axe vertical, cette roue entraine alors trois machines à presser au rez-de-chaussée :
- une meule à grain, sur son axe ;
- une meule à olive verticale, par un premier système d'engrenage sur le haut de l'axe ;
- une deuxième meule à olive verticale, sur un autre axe entrainée par un second système d'engrenage au sommet de l'axe vertical intermédiaire entre ces deux pressoirs à olives.
Au total la projection de l'eau sur les deux roues horizontales à cuillers ( sous-sol en voûte face à la rivière) fait tourner cinq axes verticaux et fonctionner quatre pressoirs.

Ce moulin a été entièrement restauré sur le modèle de l'époque.
Les dalles en pierre de la salle principale ont été déposées et numérotées une à une, afin de vérifier l'état du plancher au-dessous. Elles ont ensuite été reposées à leur emplacement initial. Les outils d'époque, en exposition à l'intérieur du moulin, étaient à cette même place lors de la réouverture de celui-ci.
La reconstruction et la reconstitution est fidèle à la vie passée et à l'histoire de l'édifice.

La commune d'Ogliastro fait revivre son moulin en proposant des visites pour les habitants et les visiteurs de passage dans l'île.
Le ,moulin a aussi vocation à redynamiser la culture de l'olive et de la châtaigne.

Témoins d’une vie agricole intense, les moulins du Cap Corse ont pour particularité de se décliner en moulins à eau et moulins à vent.
- Les moulins à eau
Essentiellement à roue horizontale, ces moulins permettaient de moudre farine de blé de maïs ou de châtaigne et de presser les olives destinées à la fabrication de l’huile.
Deux types de pressoir pour l’huile d’olive : pressoir avec l’âne et pressoir à eau.
Le XXIe siècle voit revivre certains moulins grâce à la réhabilitation et à la valorisation des oliveraies et châtaigneraies anciennes ainsi que la fabrication de produits en voie de disparition tels que farines de châtaignes et huile d’olives.
- Les moulins à vent
Leur concentration dans le Cap Corse est exceptionnelle (13 recensés à la pointe du Cap entre Méria et Morsiglia dont 4 à Rogliano et 1 à Tomino contre 5 dans le reste de la Corse)
La mouture des céréales était la principale fonction des moulins à vent.
La plupart des propriétaires des moulins étaient des marins qui maîtrisaient les connaissances en matière de voilure et de vent.
Louis-Napoléon MATTEÏ a eu l’idée géniale dans les années 1900 de convertir le moulin « Franceschi »à Ersa en objet publicitaire pour la promotion de son apéritif le « Cap Corse MATTEÏ » dont la renommée est rapidement devenue internationale.

Distance de Macinaggio :
49 km
Contact Tel.: +33 0495 354 034
Fax: +33 0495 317 862
@: otsi.macinaggiorogliano@orange.fr
Web: http://www.macinaggiorogliano-capcorse.fr

Galerie

  • Les voutes face
  • Le moulin d'Ogliastro
  • L'int